Autoportrait à la frontière entre l’étreinte de l’amour de l’univers, la Terre (Mexique), moi, Diego et M. Xólotl, 1949 Frida Kahlo

Autoportrait à la frontière entre l'étreinte de l'amour de l'univers, la Terre (Mexique), moi, Diego et M. Xólotl, 1949 Frida Kahlo

Cette peinture a été achevée en 1949, mais Frida a dessiné un croquis primitif dans son journal en août 1947. Dans cette peinture, Frida a exprimé ses sentiments sur l’amour, la vie et la mort. Cette peinture a de nombreux éléments de la mythologie mexicaine. Dans ses bras, elle tient son mari Diego Rivera comme un bébé. Diego a le visage et le corps d’un homme adulte et a également un troisième œil sur le front, ce qui est un symbole de sagesse, mais il est représenté comme un bébé qui doit être allaité par la femme, qui est Frida elle-même.

Les deux sont entre les mains de la Terre-Mère aztèque, Cihuacoatl, qui est un personnage de la mythologie mexicaine et est fait d’argile et de roche. L’image la plus extérieure est la Mère Universelle qui détient tout et est à moitié sombre, à moitié lumineuse.

Un journaliste local a écrit ceci à propos de Frida Kahlo : « Il est impossible de séparer la vie et l’œuvre de cette personne extraordinaire. Ses peintures sont sa biographie. Ici encore dans ce tableau, Frida présente autant d’éléments, la vie, la mort, la nuit, le jour, la lune, le soleil, l’homme et la femme, le tout dans une dichotomie récurrente.

Retour haut de page